« La droite est raisonnable, ils sont les seuls à parler d'équilibre budgétaire pour 2016: aussi la TVA relevée de 5,5% à 7% était indispensable! »

Question posée par Riva le 07 novembre 2011, 7 contribution(s)

Mots clés : aucun

Contributions

DEL POZO a dit le jeudi 17 novembre 2011 à 11:23 : #1

répercussions sur les prix (transports publics ou livre par ex.)= baisse de pouvoir d'achat = baisse de la consommation = baisse de la TVA perçue = déficit accru !
et TVA hôtellerie restauration passe de 5.5 à 7 % mais la taxe de 2 % sur l'hôtellerie de luxe est supprimée.

OeildeGauche a dit le jeudi 24 novembre 2011 à 02:35 : #2

Effectivement la première critique est l'inégalité de cette taxe qui ne prends pas en compte la situation économique de celui qui s'en acquitte. Une fois de plus la solution de la droite est de faire payer les plus pauvres et les plus faibles.

quand à l'équilibre budgétaire, bien que devant être encadré, il n'est pas obligatoirement dommageable. Investir, empruntez pour entreprendre, n'est pas condamnable, et ça n'est pas la droite qui osera décrier cela. que l’État investisse alors n'est que défendable, d'autant s'il porte le bien commun (santé, éducation, planification écologique, etc...).

Mais pour resoudre à terme le problème de la dette, il faut analyser et corriger son fonctionnement. Voir le rôle de la BCE (art.123 traité de lisbonne), le financement obligatoirement privée des dettes souveraines (initié en 1973 en france par la loi Pompidou/Giscard, baptisé loi Rothschild, en l'honneur du célèbre banquier privé...), et la nature des créancier.

Guillaume T. a dit le lundi 05 décembre 2011 à 12:02 : #3

L'équilibre budgétaire n'est pas une fin en soit. Malgré le "lavage de cerveau" des médias (malgré eux peut être, je ne fais pas de procès).

Si la question est d'être raisonnable, nous sommes tous d'accord. Il faut l'être. Mais pourquoi et comment, la est le cœur du sujet.

Le Front de Gauche ne dit pas qu'il ne faut pas d'équilibre budgétaire, il dit que la priorité est "l'humain".

A savoir, emprunter (a la BCE a des taux raisonnables, voir nul en temps de crise) permet des investissement judicieux (planification écologique) pour créer des richesses (humaines d'abord et financière accessoirement) qui serviront a rembourser les dus et permettre un "équilibrage" des finances, une fois le nouveau "paradigme" créé.

Quand a ce que nous "devons" au marché financier... Il faut remettre les choses a plat (comme dirait notre candidat) et voir ce qu'il y a lieux de rembourser et ce qui part en perte et profit.

Thierry a dit le mercredi 07 décembre 2011 à 10:46 : #4

La droite n'est pas raisonnable quand elle met en place l'austérité qui bloque la croissance. Au final sans croissance moins de recettes et de cotisations et donc plus de déficit.
Et puis la droite est injuste quand elle fait payer aux travailleurs le prix de la crise alors que les riches sont épargnés.

fil a dit le mardi 27 décembre 2011 à 23:03 : #5

La droite manipule l'opinion. Alors que Jospin a laissé des finances a peu près saines, la droite n'a cessé de creuser les déficits et la dette. La crise n'explique pas tout : la Cour des comptes a montré que l'augmentation de la dette s'expliquait plus par les politiques fiscales menées par les gouvernements de droite que par la crise économique.
La droite a de beaux discours mais qui contrastent avec la réalité de sa pratique : elle pleure sur les déficits mais le déficit représente 90 milliards d'euros, 40 % de la dépense totale de l'Etat ! Elle augmente la TVA de 5 à 7 % pour récolter 2 milliards alors qu'elle en a perdu 4 milliards en réduisant la TVA restauration de 19,6 à 5,5 % !

agauchetoute a dit le vendredi 27 janvier 2012 à 22:43 : #6

juste une remarque : la France a payé depuis 1973 (année où le pays s'endette auprès des banques privées, avec taux d'intérêt au lieu de ,sa banque centrale, taux zéro) +/-1400 milliard d'euros d'intérêts. Or notre dette est de 1800 milliard d'euros, avedc une charge d'intérêt de 50 milliards d'euros/an

agauchetoute a dit le vendredi 27 janvier 2012 à 22:53 : #7

2eme remarque : la droite n'est pas raisonnable quand elle diminue la TVA sur une activité non délocalisable, et sans contrepartie (diminution contre création d'emploi). Coût de l'opération : + de 3 milliards d'euros/ans. Ca ne favorise pas à réduire le déficit. D'ailleurs, en 17 ans de droite, il ne s'est jamais creusé autant!

Participer




Quelle est la troisième lettre du mot ceznt ? : 

Identi.ca Twitter Digg Stumble Delicious Technorati Facebook
Parce que nous sommes plus intelligents collectivement, à vous de jouer...

C'est ici que vous pouvez apporter votre pierre à "l'Argumentoire" en donnant vos arguments, votre façon de répondre, en partageant vos idées.

N'hésitez plus,
c'est à vous d'argumenter !

Mots clés