« Mélenchon et le front de gauche je sais pas quoi en penser... Je pense que je ferais mieux de voter Le Pen ! Il défend mieux ceux qui n'ont pas de moyens... »

Question posée par Robert le 28 novembre 2011, 8 contribution(s)

Mots clés : aucun

Contributions

Maryse M a dit le samedi 24 décembre 2011 à 17:45 : #1

Qui peut prétendre que le F.N défend mieux les sans moyens que ne le ferait le Front de Gauche?
Le F.N fort heureusement n'a aucun bilan national, pas plus qu'il n'a de vrai programme.
Par contre la gestion des villes ou il a été elu a été catastrophique .
Et ce qu'i a fait dans ces villes il le ferait pour la France
-Fin ou réduction drastique des aides à la culture
-Préférence "Nationale", a savoir expulsion massive des immigrés
-Recul par rapport a la Laïcité. Ne pas oublier que le F.N est lié a l'Opus Déi et que son héroïne nationale est(Ste) Jeanne d'Arc.
-Inutile d'attendre du F.N qu'il redistribue la richesse , se souvenir de la façon dont J.M Lepen
a fait fortune et que les amis duF.N sont essentiellement capitalistes.
-M. Lepen est une forcenée du tout sécuritaire: plus de surveillance,
plus de fichage.. moins de liberté(s)
-Quand M. Lepen a-t-elle parlé d'écologie de façon sérieuse?
-Le F.N contrairement au Front de Gauche se garde bien de prévoir la réunion d'une
constituante afin d'écrire une nouvelle constitution. Ce système présidentiel l'arrange trop.
Non vraiment les "sans moyens" n'ont rien a gagner a voter Lepen

Matthieu a dit le lundi 26 décembre 2011 à 04:31 : #2

Si le Front de Gauche était du côté des travailleurs, comment cela se fait-il qu'il n'est jamais là lors des luttes ?

Je n'ai pas vu Marine Le Pen aux côtés des employés des sous-traitants assurant la sécurité des voyageurs dans les aéroports...

fil a dit le mardi 27 décembre 2011 à 23:11 : #3

Le vote FN est un vote futile, voter FN c'est comme voter blanc :
-les votants seront nécessairement sous représentés dans les assemblées et aucun prétendant du FN ne pourra devenir président dans notre système électoral,
- les partis et les médias considèrent ce vote illégitime, anormal, donc ils le méprisent et le marginalisent.
Voter mélenchon c'est se donner les moyens d'avoir une vrai gauche au pouvoir, ou au moins, au pire, de faire pression sur la gauche molle pour l'obliger à se repositionner sur sa gauche et donc à mettre en oeuvre des mesures de gauche.

Robert B a dit le lundi 23 janvier 2012 à 09:48 : #4

La 1ère phrase du commentaire de Mathieu (26/12) est étonnante.
Je pense qu'une faute de frappe a fait "glisser" Front de Gauche en lieu et place de "Front National".

Bruno a dit le dimanche 12 février 2012 à 11:15 : #5

"Ceux qui n'ont pas de moyens" ont besoin que l'on change un système économique qui les écrase et ne leur donne même pas les moyens de survivre.
Mme Le Pen ne veut surtout pas changer de système. Elle ne remet pas en cause le capitalisme financier. Selon elle, ce système économique nous permettrait de vivre s'il n'y avait pas d'immigrés, si on se repliait sur soi, si on renonçait à l'avortement etc.
Le Front de gauche, lui, est très clair : si on veut inverser les choses, si l'on veut trouver les moyens de permettre à chacun de vivre décemment, il faut un autre système économique, qui fasse de la consommation des ménages le principal levier de relance de la croissance, qui redistribue les richesses entre tous, qui limite les écarts de salaires dans les entreprises, qui promeuve les coopératives ouvrières de production, qui fonde nos importations sur des critères sociaux ou environnementaux.

Bleumer-d'eux (ex Jean) a dit le lundi 13 février 2012 à 20:04 : #6

....Le Pen qui défendrait mieux ceux qui n'ont pas de moyen ? faut pas
"rigoler" avec çà ! Elle ne ferait rien de ce qu'elle annonce
concernant les sans moyen et sur beaucoup de choses d'ailleurs, elle
ferait même le contraire ! elle nommerai immédiatement son père
(Jean-marie) 1er ministre et ainsi de suite. Ce parti (qui n'avait pas
le même nom) a malheureusement été à l'oeuvre à une certaine époque
les années 1940, que j'ai vécues, Pétain et consort et ...les Allemands
t'a peut-être entendu parler de çà. Alors attention, car la vague bleue
marine cache "les dents de la mer" !

Nicolas a dit le jeudi 16 février 2012 à 12:53 : #7

Le Pen, s'auto-proclame candidate des « faibles et des sans-gardes » ?
Bien, accordons-lui le bénéfice du doute, oublions qui d'où elle vient (famille rentière entourée de serviteurs), ce qu'elle a pu dire sur le peuple et les syndicats (qu'elle méprise) et consultons les mesures phares de son projet pour voir si celles-ci sont dans l'intérêt du travailleur.

1/ Aides sociales : Le Pen veut réserver les aides sociales et la sécurité sociale aux Français « de souche ».
Outre le caractère xénophobe gerbant d'un point de vue humain, voici les conséquences sensibles pour les travailleurs « français » :
- explosion de la pauvreté chez les immigrés, donc augmentation des violences, de la criminalité
- augmentation d'économies parallèles, donc concurrence aux travailleurs « français »
- multiplication de maladies, donc d'épidémies qui toucheraient toutes les classes sociales, ce qui coûterait très cher à la Sécu, donc aux contribuables.
Au contraire, nous, au Front de Gauche, nous sommes persuadés que les soins gratuits pour tous profitent au bien-être de la collectivité, et que l'amélioration du sort individuel participe au mieux-être collectif.

2/ Économie : Le Pen prône une sortie de l'euro.
Cette sortie de l'euro coûterait très cher aux classes populaires, car le nouveau Franc serait immédiatement dévalué de 20% pour relancer les exportations, ce qui entraîne immédiatement une augmentation relative des produits de consommation de base importés (café, cacao, etc.)
=> une sortie de l'euro ne permettra pas d'augmenter le pouvoir d'achat comme le prétend Marine Le Pen.

3/ Logement : la construction de logements sociaux ne fait pas partie des objectifs du FN. Et Le Pen critique allègrement les propositions du Front de Gauche pour faire baisser les loyers.

4/ Travail : Le Pen souhaite une renégociation des 35 heures par branches d'activités
Conséquences :
- inégalités de traitement entre les secteurs, d'où une mise en concurrence des salariés
- en faisant cela, elle donne la primauté aux conventions collectives sur la loi, pourtant seule garante des acquis sociaux des ouvriers.

5/ Politique familiale : Le Pen a une vision très dangereuse sur les femmes, sur leur place dans la société.
- par des allocations parentales de 3 ans, elle sortira durablement (et sans doute définitivement) les femmes du marché du travail.
- elle est fermement opposée à l'IVG, ce qui est une atteinte patente à la liberté des femmes.

Voilà quelques arguments sur des mesures concrètes que le FN propose. Il y en d'autres ! Mais en une phrase on pourrait dire :
La politique de Le Pen se base sur une division arbitraire de la société française (Hommes vs Femmes, "Français de souche" vs "Étrangers", occidentaux vs musulmans, hétéros vs homos, etc.), or une telle division transforme le quotidien de TOUS en miasmes invivables. Tout le monde est perdant, les ouvriers comme les autres. Au contraire la politique du Front de Gauche part d'un postulat d'égalité de tous les êtres humains.

Cécile 63 a dit le jeudi 23 février 2012 à 16:05 : #8

Beaucoup d'arguments pour contrer cette idée totalement infondée et malheureusement bien relayée par les médias ont déjà été développés ici dans: "Répondre au programme de Marine Le Pen : thèmes économiques et sociaux"

Participer




Quelle est la troisième lettre du mot qdla ? : 

Identi.ca Twitter Digg Stumble Delicious Technorati Facebook
Parce que nous sommes plus intelligents collectivement, à vous de jouer...

C'est ici que vous pouvez apporter votre pierre à "l'Argumentoire" en donnant vos arguments, votre façon de répondre, en partageant vos idées.

N'hésitez plus,
c'est à vous d'argumenter !

Mots clés