« Comment Jean-Luc Mélenchon, une fois élu, pourrait bénéficier d'un pouvoir souverain dans notre pays étant donné les pressions constantes exercées par l'Europe, l'OCDE, le FMI, ect ? »

Question posée par corOlle le 06 décembre 2011, 8 contribution(s)

Mots clés : Union européenne, FMI, défaitisme

Contributions

Bompart Nadine a dit le mercredi 21 décembre 2011 à 07:37 : #1

Le pouvoir souverain tient en un mot: l'argent!
Si nous sommes indépendants financièrement, grâce à la BCF, nous sommes souverains dans notre propre pays, et pouvons ainsi dire "non" à toutes les pressions d'où qu'elles viennent.

fil a dit le mardi 27 décembre 2011 à 22:57 : #2

Dans une démocratie, le pouvoir souverain vient du peuple. JLM fera revoter les français et le résultat du référendum s'imposera à nos amis européens. Ils peuvent faire pression sur un homme, le président, lors des sommets internationaux, mais pas sur le peuple.
Fort de ce résultat qui sera repris par la presse étrangère, de nombreux pays se ralieront à la politique française et ensemble, nous pourront avoir plus de poids pour convaincre les autres.
L'OCDE et le FMI n'ont que le pouvoir qu'on leur donne.

corOllule a dit le mercredi 28 décembre 2011 à 18:48 : #3

L'adoption du traité de Lisbonne malgré des référendums contre ont prouvé que l'Europe peut mener une politique sans l'accord des nations qui la composent, je reste donc septique.

D'autant plus avec les têtes ultra-néo-libérales aux postes de commande, à la BCE par exemple, ou celles qui poussent comme des champignons sans aucune démocratie en Grèce, en Italie, en Espagne.

Reste également tous les bâtons dans les roues que les hommes de Sarkozy placés partout à des postes clés peuvent représenter.

Cela peut inciter à penser que JLM aura de faibles moyens politiques pour assoir son autorité, du moins c'est l'argument qui me revient souvent pour justifier un vote blanc, soit un vote inutile, ou un vote pour le PS, ce qui est pire, à mon sens.

Donc quels autres arguments concrets pourraient démontrer la force de changement possible face à la vague dure des néo-libéraux ?

thomasN a dit le mercredi 11 janvier 2012 à 19:25 : #4

Effectivement, les "hommes de Sarkozy placés à des postes clés" en France peuvent freiner l'application du programme du FdG.

En Europe, les "têtes ultra-néo-libérales" n'apprécieront certainement pas ces mesures. Ils devraient néanmoins plier devant un référendum francais et ses conséquences médiatiques.

Quant au traité de Lisbonne, il a été adopté par le parlement.
Mr Mélenchon ne peut heureusement pas gouverner sans tenir compte des assemblées.
Donc, il faut que l'assemblée nationale suive le programme du FdG. D'où l'importance de voter aux législatives.
La légitimité de Mr Mélenchon sera respectée s'il a le parlement derrière lui. Tu peux en être sûre.

Il ne faut pas oublier que le FdG propose de désobéir à l'Europe actuelle. Forcément, ça paraît difficile à faire passer. Mais tant qu'on n'essaie pas...

Françoise Dinand a dit le mercredi 01 février 2012 à 10:30 : #5

JLM a plus ou moins répondu à cette question (chez Ruquier dernièrement) en disant qu'il fallait aussi trouver des alliés en Europe

Françoise Dinand a dit le mercredi 01 février 2012 à 11:25 : #6

Complément , pour avoir suivi un exposé sur les mécanismes européens , l'espace institutionnel sur lequel on pourra agir est restreint , il faudra donc d'une part des alliés au parlement européen mais on devra aussi traquer tout ce qui dans le Traité de Lisbonne est anti constitutionnel , les allemands ont fait la même chose par le jugement en 2009 de leur tribunal de Karlsruhe , donc je ne vois pas pourquoi , on ne pourrait pas faire la même chose , nous avons un Conseil Constitutionel en France
voir ci-dessou les liens

http://www.conseil-constitutionnel.fr/

http://rea.revues.org/index3743.html

Laurent Leplat a dit le jeudi 16 février 2012 à 12:57 : #7

Je rappelle pour mémoire que l'Irlande et les pays bas avaient également rejeté ce traité par voies référendaires. La légitimité du traité de Lisbonne est entachée de traitrise de la part de nos représentant à l'assemblée nationale qui se sont assis sur la décision du peuple français et je me demande même si, par là même, il ne sont pas passible de poursuite pénale en vertu de l'article 410.1 du code pénal relatif aux "atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation".
Comme dans toute révolution, la révolution citoyenne se fera en plaçant aux points névralgiques (banque, diplomatie, media, etc) des personnes désirant faire avancer les idées du front. L'argument le plus édifiant étant que si l'on a peur de ne pas pouvoir agir à postériori, alors on ne fait rien. Cela dit, si nous sommes majoritaire à l'élection présidentielle, majoritaire à l'assemblée, je suis sur que tous ces gens qui auront voté se seront également éveillé à la vie politique et auront pris conscience du fait qu'ils devront s'impliquer dans le changement. Nous ne voulons plus d'une forme de société qui nous est imposé mais d'un modèle participatif où il incombe à chacun de s'impliquer. Quand en 2002 Hugo Chavez a été kidnappé par des puchiste, le peuple est descendu massivement dans la rue et leur président a été relaché. Ma mère me répétait souvent une phrase qu'elle tenait de son père "Vouloir c'est pouvoir". Nous voulons le changement ; nous allons chercher la victoire aux élections et nous allons changer cette politique de laquelle nous ne voulons plus. Nous le ferons tous ensemble comme en 1998 lorsque la coupe du monde est venue en france pour la première fois de son histoire et que le bonheur populaire (quel beau mot que celui là) s'est retrouvé dans la rue pour faire la fête et partager ce bonheur qui nous était monté du coeur. La France s'est alors présentée à nous comme la grande nation unie, au mépris de la couleur et des origines, que nous voulons construire ! fichtre, je suis presque devenu lyrique là...

Cécile 63 a dit le jeudi 23 février 2012 à 15:41 : #8

Commencer par retourner la question en souriant: comment Mélenchon pourrait-il NE PAS bénéficier d'un pouvoir souverain s'il est élu par le peuple?? Juste histoire de rappeler les fondements de la démocratie... Et puis après, pour prouver qu'on n'est pas une bande de naïfs idéalistes, présenter tous les autres excellents arguments développés ici.

Participer




Quelle est la première lettre du mot shqzjy ? : 

Identi.ca Twitter Digg Stumble Delicious Technorati Facebook
Parce que nous sommes plus intelligents collectivement, à vous de jouer...

C'est ici que vous pouvez apporter votre pierre à "l'Argumentoire" en donnant vos arguments, votre façon de répondre, en partageant vos idées.

N'hésitez plus,
c'est à vous d'argumenter !

Mots clés