Sortir de la crise, nous on peut !

Rédigé le 31 janvier 2012

Quelques arguments pour accompagner le Tract « Prenez le pouvoir ! » Le tract « Prenez le pouvoir ! » comprend 8 thèmes. Pour chacun des thèmes voilà des arguments pour étayer les discussions lors des distributions, les tables, et les assemblées citoyennes. Ils sont délibérément brefs, et nécessairement non exhaustifs. À chacun de les développer et d'en trouver d'autres, partagez-les sur le site : http://largumentoire.free.fr. Ils n'engagent que l'équipe de militants qui les a établis. Bon courage !

Hausse des salaires, Smic à 1700

L'argent pour le financer, il y en a ! Entre 1982 et aujourd'hui la part des salaires dans la valeur ajoutée a baissé de 10 points, et les grandes entreprises spéculent dans la finance, première cause de la crise. Taxer la spéculation à hauteur des salaires rapporterait environ 100 milliards par an, sans compter le retour sur les cadeaux faits par Sarkozy aux actionnaires.

    Le SMIC à 1700€

–    C'est une nécessité : on ne peut vivre décemment avec un Smic à 1000€ nets par mois.
–    Passer à 1700 bruts en début de législature c'est une augmentation de 21 % là où les grandes fortunes se sont augmentées en moyenne de 180400€ par an de de 2004 à 2008. Cette augmentation ne serait pas une première : en 1968, le SMIC avait été augmenté de 35% par le Général de Gaulle.
–    80% des salaires concernent des petites entreprises qui offrent des services non délocalisables et ne sont pas soumis à la concurrence internationale. Leurs salaires reversés sous forme de consommation locale relance l'activité économique et enclenche un cercle vertueux.

Salaire maximum, revenu maximum
- Salaire de 1 À 20 dans toutes les entreprises et revenu maximum (intègre d'autres ressources que le salaire) plafonné à 20 fois le revenu médian : au dessus de 30 000 € par mois, on prend tout par l'impôt. Ce qui laisse largement de quoi vivre ! Cette mesure ne concerne que 0,1% de la population.
–    Au court de la dernière décennie, plus on est riche, plus on s'est enrichi : les salaires des 1% les plus riches ont augmenté de 16 % en moyenne,  le nombre de personnes sous le seuil de pauvreté  (60% du revenu médian) a augmenté de 20 % pendant la même période. La moitié de la population gagne moins de 1600 euros par mois.
–    La confédération européenne des syndicats demande que le salaire le plus haut dans une entreprise ne dépasse jamais 20 fois le plus bas. Si le patron veut s'enrichir, tout le monde doit s'enrichir. Aucune compétence ou qualité ne mérite des écarts plus élevés. Nul n'est irremplaçable.
–    Dans un sondage publié dans l'huma en janvier 2011, 75% des français sont favorables à un salaire maximum. Nous ne sommes pas les seuls, en Allemagne les 2/3 des salariés demandent de plafonner le salaire des dirigeants.

Loi pour l'égalité salariale hommes femmes
–    Le salaire moyen des femmes est encore inférieur de 20% inférieur à celui des hommes. Alors que sur le long terme l'écart se réduisait, il stagne depuis 15 ans.
–    Les sanctions doivent être renforcées pour obliger au respect de l'égalité des droits

Contre la précarité, le droit au  bonheur !

Le bonheur est une exigence à laquelle chacun a légitimement droit, mais pour que chacun trouve sa voie propre de l'épanouissement, encore faut-il se libérer des besoins les plus élémentaires. Depuis la Libération et le programme du conseil national de la Résistance, le droit au travail, à un toit sont des objectifs communs que l'État se doit de réaliser.
 
Titularisation des 800 000 précaires de la fonction publique et limitation drastique des contrats précaires dans le privé

- Aujourd’hui, avec les suppressions massives de postes dans la Fonction publique l’Etat est obligé de recourir massivement aux heures supplémentaires plus onéreuses que les heures traditionnelles. A la fin de chaque contrat précaire, l’Etat est également obligé de verser des primes de précarité. Pourtant, toutes ces personnes sont indispensables au bon fonctionnement de la Fonction publique et l’Etat en aura toujours besoin. Leur titularisation est donc la seule solution, et la plus rentable.
- Depuis 2002, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a augmenté de 20%. Ces personnes sont aujourd’hui 4,5 millions en France. Cette situation est inadmissible. D’autant plus quand on sait que la France n’a jamais été aussi riche de son histoire.

Blocage et baisse des loyers, réquisition des logements vide

- Entre 2000 et 2010, les loyers ont augmenté entre 50% et 90% selon les zones ! De telles variations sont inadmissibles et injustifiables. La seule explication d’une telle hausse : une bulle immobilière spéculative. Il est urgent d’y mettre fin.
- Pour bien se faire voire des banques et des agences de notation, les grandes entreprises cherchent à posséder dans leurs bilans des “actifs” les plus “liquides” possible. Un logement vide peut se vendre du jour au lendemain, pas un logement occupé. Voilà pourquoi certains propriétaires refusent de louer les logements qu’ils possèdent. Cette situation est inadmissible. Face à cette spéculation, une seule solution : la réquisition.

Gratuité des premières tranches d’eau, gaz et électricité

- Les biens communs de l’humanité ne sont pas des marchandises. L’eau, le gaz et l’électricité sont des ressources indispensables pour une vie digne. Les premiers tranches nécessaires - tout simplement pour vivre - doivent donc être gratuites.

 Retraite à 60 ans à taux plein

- Ils nous disent qu’il faudrait travailler plus longtemps parce que nous vivons plus longtemps. Mais c’est précisément grâce à la retraite à 60 ans que nous vivons plus longtemps. Historiquement, à mesure que l’âge de départ en retraite diminue - et d’une manière générale que la protection sociale s’améliore - l’espérance de vie augmente.
- Aujourd’hui l’espérance de vie en bonne santé n’est toujours que de 63 ans en France et 59 ans pour les ouvriers. Chacun doit avoir le droit de partir à la retraite quand il est encore en bonne santé.
- Ils nous disent que le nombre d’actifs par retraite à diminué et qu’il ne serait donc plus possible de financer la retraite à 60 ans. Mais, aujourd’hui 2 actifs produisent autant de richesse que 3 actifs en 1982 (instauration de la retraite à 60 ans). Il est donc tout à fait possible de continuer à financer la retraite à 60 ans, comme le démontre la proposition de loi déposée par les députés du Front de Gauche.

Le pouvoir au peuple, pas à la finance.

La dette n'est pas une fatalité. Elle a été organisée par un secteur financier, nouveau stade du capitalisme, qui veut imposer à l'État une vision libérale de l'économie. Il faut ré-instituer du pouvoir politique sur l'économie.
 

Blocage des mouvements spéculatifs

–    la dérégulation des mouvements spéculatifs a montré que la finance laissée à elle seule menait le monde à la crise, il faut ré-instituer des lois, notamment en interdisant les déplacements de fonds vers les paradis fiscaux.
–    Une taxation de la spéculation financière réorientera les investissements dans l'économie réelle, seule factrice d'emploi.
–    À force d'attendre que d'autres pays le fassent, personne ne le fait.

Création d'un pôle financier public

–    Plus que la spéculation pour les actionnaires, les missions des banques doivent être réorientées au service de l'emploi, de l'environnement et de la formation
–    les conseils d'administrations seront composés de représentants de l'État, des salariés et des usagers. Les clients comme les PME retrouveront ainsi un secteur bancaire attentif à leurs besoins et non au seul profit spéculatif.
–    Séparation des banques de dépôt et des banques d'investissement pour préserver les comptes des particuliers et des PME.

Audit citoyen de la dette

–    la dette est un chiffon rouge agité par ceux qui l'ont créé en obligeant depuis 1973 les États à se financer auprès des marchés financiers.
–    Certains endettements sont nécessaires : ceux qui permettent un investissement dans l'avenir (éducation, planification écologique, santé,etc... ) là où les mécanismes du marché ne sont pas satisfaisants. Cette dette est nécessaire.
–    Les titres de dette sont devenus des titres spéculatifs : parfois le capital de la dette a été remboursé plusieurs fois, on a assez payé !

Contre les inégalités, des services publics partout et pour tous !

L'idéologie libérale répète depuis 40 ans qu'il faut dé réguler, privatiser. Loin d'améliorer la situation de tous, cette politique accroît les inégalités de revenus, devant la santé, l'école ou les services publics de proximité qui sont indispensables à une vie normale. Il faut rétablir les services publics et mettre fin à cette dérive.

 
Rétablissement des postes supprimés par Sarkozy

-    le gouvernement a supprimé plus de 150000 fonctionnaires d’Etat en 5 ans. Ils n’étaient pas inutiles et sont remplacés par des heures supplémentaires et des précaires. Il a donc fait baisser la qualité des services publics qui sont le bien commun de tous en recrutant des personnes sans les former et en les maintenant dans la précarité.

Ecole obligatoire de 3 à 18 ans :

-    nous devons penser l’école pour l’enfant qui n’a que l’école pour réussir. Elle doit être un vecteur d’égalité. Dès 3 ans, voire 2 pour ceux qui le souhaitent, la République doit offrir un cadre d’étude au service des enfants.

Remboursement à 100% par la Sécurité Sociale :

- la santé est un bien universel, il doit être garanti à tous.

Pôle public de l’énergie :

-    L’énergie est un bien commun, nécessaire à l’égalité des citoyens. Tous le monde doit pouvoir se chauffer l’hiver par exemple.
-    Il est scandaleux qu’une entreprise comme Total réalise des milliards de bénéfices sans payer un seul centime d’impôt en France.

Contre le changement climatique, la planification écologique :

Le changement climatique résulte de la loi du profit immédiat qui ne raisonne qu'en fonction de critères de rentabilité financière sans prise en compte de l'intérêt public. La planification écologique est donc nécessaire pour instaurer un autre mode de prise de décision et les investissements colossaux qui seuls pourront nous permettre de gérer une transition énergétique en prenant en compte les réalités sociales et géopolitiques.
 
Sortie des énergies carbonées et référendum sur le nucléaire :
-    les énergies carbonées se raréfient sur la planète, le contrôle de ces ressources devient un enjeu central pour les grandes puissances et cela mène à la guerre (ex : contrôle de Pipeline en Afghanistan, contrôle des réserves en Irak, contrôle de son approvisionnement avec les tentions entre USA et Iran sur le détroit d’Ormuz)
-    les énergies carbonées produisent des gaz à effet de serre et contribuent au réchauffement climatique. Pour en limiter ses effets, nous devons changer radicalement notre mode de production d’énergie.
-    Depuis 40 ans, la France développe sa production énergétique sur la base du nucléaire. Cette énergie fait débat : certains pensent qu’il peut être sécurisé, d’autre pensent qu’il faut en sortir. Jamais le peuple n’a été consulté. Un vaste débat public suivi d’un référendum est nécessaire. Seule la volonté populaire pourra faire face aux puissants lobbies, qui d’un appel téléphonique font changer d’avis François Hollande.

Nouveaux chantiers industriels dans les transports en commun, les énergies renouvelables et les logements sociaux :
-    la planification écologique sera créatrice de millions d’emplois dans de nombreux secteurs innovants : les transports en commun pour en faire une alternative crédible à la voiture, le BTP pour rénover les logements pour permettre d’économiser de l’énergie et réduire la facture énergétique des ménages.
-    Pour assurer l’approvisionnement en énergie et la sortie des énergies carbonées, il faudra développer massivement les énergies renouvelables.
-    Les ingénieurs français sont capables de cela. En 20 ans, ils ont développé la première filière nucléaire civile du monde, en 20 ans aujourd’hui, s’il y a la volonté politique, ils peuvent faire de la France la première nation à énergie renouvelable du monde (éolien, solaire, marée-motrice, géothermie profonde…)

Relocaliser l’industrie :
-    les emplois créés par la planification écologique doivent être créés en France, ceux qui sont partis doivent être rapatriés.
-    Relocaliser l’économie à un caractère social, mais aussi écologique, il faut réduire les transports de marchandises et donc produire localement. Plutôt que d’acheter Français, il faut acheter ce qui est fabriqué en France.
-    C’est faisable, nous mettrons en place une taxe aux frontières en fonction des conditions sociales, environnementales et de la distance kilométrique. Un produit fabriqué à l’autre bout du monde dans des conditions sociales et écologiques dramatiques sera très lourdement taxé. Le dumping social et environnemental sera supprimé et les produits français ne seront pas plus chers que les autres.

Une agriculture paysanne et saine :
-    il faut garantir une alimentation de qualité pour toutes et tous. Il faut sortir de l’agriculture industrielle, des OGM … C’est possible. Il faut aider les paysans à produire différemment : une agriculture paysanne de proximité qui respecte la terre et les consommateurs.

Contre l'oligarchie la 6ème république :

L'hyperprésidentialisme de Sarkozy n'est que l'aboutissement d'un système qui ne répond pas aux exigences d'une démocratie moderne, à l'heure de l'implication des citoyens dans les mobilisations internationales ou les réseaux sociaux. Il est temps de passer à  une nouvelle République qui mette fin à l'oligarchie dirigeante.
Les Institutions actuelles sont complètement liées au Président de la République.
  - Un seul homme possède un pouvoir exorbitant. Le parlement est réduit à une armée de godillots.
-    L'assemblée nationale ne représentent pas le peuple
-    87% des députés cumulent plusieurs mandats
-    Seulement 1% des députés sont ouvriers et employés alors qu'ils représentent 52% de la population active
-    seulement 19% des députés sont des femmes
-    En 2007, le PCF et le FN ont obtenu 4,3% aux législatives. A la proportionnelle, ils auraient obtenu 25 députés. Avec le scrutin majoritaire, le FN n'a eu aucun élu, le PCF seulement 15. Par contre, le PS et l'UMP se partagent la part du lion.

-    La 6ème République est une proposition qui rassemble à gauche. Elle est défendue depuis des décennies. En 2007, tous les candidats de gauche, Ségolène Royal compris, étaient pour. Aujourd'hui l'accord PS-EELV prévoit de garder la 5ème. Seul le FG propose de passer à la 6ème.

Comme en 2005, non à l'Europe libérale :


En 2005 le peuple de gauche a dit « Non ! » à un traité qui portait en lui l'idéologie libérale, interdisant l'intervention publique et la protection des services publics. Aujourd'hui, après Lisbonne, la plupart des mécanismes que nous avions refusés sont intégrés aux nouveaux accords, et tous, FN, UMP, et PS, défendent des mesures libérales. Stop, cela suffit ! Faisons respecter notre refus des politiques libérales !

 
-    Le traité de Lisbonne est illégitime : en 2005, une majorité de Français a voté "non" au même texte et Sarkozy a imposer le traité de force.

-    Le traité n'a été adopté que grâce à la complicité du PS

-    Le traité de Lisbonne aggrave la crise. Il interdit l'harmonisation sociale et fiscale. Il interdit le protectionnisme. Il sanctifie l'indépendance de la Banque centrale européenne.

-    Désobéir, c'est possible : en 1966, le Compromis de Luxembourg a reconnu le droit pour un Etat de ne pas appliquer certaines règles européennes s'il juge que ses "intérêts vitaux" sont menacés. Pour nous, les services publics, le droit des travailleurs, la protection de l'environnement sont des "intérêts vitaux" qui justifient qu'on désobéisse.

Contributions

VAN ACKER Arlette a dit le vendredi 10 février 2012 à 15:43 : #1

Je suis en tous points d'accord avec ce programme...j'ai hâte de le voir se réaliser ! j'espère un beau score à deux chiffres dans les urnes ! 59

jp.lapique a dit le vendredi 10 février 2012 à 15:55 : #2

Bjr. JLM parle souvent de l'énergie géothermique. Je voudrais que ce sujet soit approfondi (sans jeu de mots!) afin que l'on sache quel pourcentage on pourrait en tirer;
Merci

Charitat a dit le vendredi 10 février 2012 à 16:10 : #3

D'accord sur ces précisions, manque à mon sens une "piste" fondamentale:
Comme nous le proposons pour la fiscalité progressive sur les revenus il faut mettre en place une fiscalité progressive sur les successions avec des tranches et un plafond pour les transmissions patrimoniales

DiDi a dit le vendredi 10 février 2012 à 16:13 : #4

Il faut que nous fassions chacun d'entre -nous ,plus d'efforts pour faire connaître ce programme et JLM; nous vivons un moment exceptionnel .la mayonnaise a pris mais il faut faire un GROS SCORE AU 1er TOUR.A 2 chiffres oui mais ENORME !!

Guéret a dit le vendredi 10 février 2012 à 16:33 : #5

Il faut bloquer les actionnaires des
grands groupes à pas plus de4% environ comme les revenus des caisses d'épargne. Il faut en finir avec les revenus des actionnaires qui
tournent autour de 15 à 25%.

audibert a dit le vendredi 10 février 2012 à 17:32 : #6

il faut taxer les pesticides qui sont nuisibles pour la santé et reverser cet argent à la sécurité CPAM .

SINOQUET jean-luc a dit le vendredi 10 février 2012 à 17:37 : #7

il faut changer loi sur la prime des dividentes enlever l'action gratuit pour un ouvrier comme moi qui travail en usine ca pour étre un partage des richésse
plus de pouvoir au délégué syndical
est au comité d'entreprise

Michel Gaillard a dit le vendredi 10 février 2012 à 17:41 : #8

J'aimerais avoir plus de renseignement sur le fonctionnement et les rôles respectifs de la constituante, du parlement et du président de la République dans la 6e République.

Redon Jean a dit le vendredi 10 février 2012 à 17:52 : #9

JLM cite souvent les travailleurs, les ouvriers, les employés. Il ne faut pas qu'il oublie les techniciens, les ingénieurs et les cadres car beaucoup adhère en idées au Front de Gauche

MICHEL DECHAMPS a dit le vendredi 10 février 2012 à 18:09 : #10

Je pense qu'il y a quelque chose à faire du coté de l'énorme Budget MILITAIRE DE La FRANCE 3ième Budget Mondial juste derrière les USA et la CHINE, et chose étonnante personne en parle?

Zezette a dit le vendredi 10 février 2012 à 18:12 : #11

JLM n'oublie rien ni personne en parlant des salariés et des travailleurs.
Les cadres et les ingénieurs en font bien partie que je sache !
Tous ceux qui bossent, quel que soit leur type de travail doivent se sentir concernés par son discours . les étudiants et les retraités aussi

Jean a dit le vendredi 10 février 2012 à 18:42 : #12

Je n'ai pas bien compris pourquoi il
n'est pas précisé qu'il est possible
de signer la pétition ouverte :
appelée:"collectif pour un audit
citoyen de la dette publique", moi
même ayant découvert cette possibilité par hazard.

Hélène Bougault a dit le vendredi 10 février 2012 à 18:49 : #13

Je ne comprends pas pourquoi le Front de Gauche n'a toujours pas désigné de candidat à l'élection législative pour la 8è circonscription des Français de l'Etranger. Des gens me posent la question.....

Vandenbossche J-Noël a dit le vendredi 10 février 2012 à 18:56 : #14

D'accord en tous points avec le programme du front de gauche, il manque tout de même une remarque de taille.Nulle part je n'ai trouvé la notion de spoliation d'héritage que subissent les Français que nous sommes vis à vis des services publics qui sont livrés clés en main à tous les copains de nos dirigeants actuels. Peut-être qu'il faudrait plus le mettre en valeur pour faire comprendre à beaucoup que ce qu'on salit à longueur de journée à la télévision, c'est leur bien, ça leur appartient en propre, c'est l'héritage que nous ont laissé nos aieuls

fabrice da silva a dit le vendredi 10 février 2012 à 19:00 : #15

je souhaiterais ouvrir une reflexion sur l armée de conscripttion qui a sue en d autres temps faire de la france ce quelle etait dans les années 80 un pays ou le fn etait insignifiant
dans un dortoire de caserne il ny avait pas de privileges a l ordinaire non plus et le resultat etait souvent une bande de potes
sans distinction de taille de couleur ou d origine ; et comme disait coluche pas de grand pas de petit la bonne hauteur c est quand les pieds touche parterre a mediter

Jean a dit le vendredi 10 février 2012 à 19:22 : #16

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai très, très mal supporté la
présence d'Hollande et surtout son comportement avec Sark au
banquet du Crif, j'en suis encore malade, je pense qu'après çà
s'il y en a encore qui n'ont pas compris !!maintenant, perso, je
préfère tapper réel et fort. Il ne sait plus comment provoquer la
vraie Gauche, tant pis, je perdrait s'il faut, mais il n'ira pas
à l'élysée parce-qu'il s'y croit un peu trop, de toute façon pour
nous faire.....chi..

delta a dit le vendredi 10 février 2012 à 19:28 : #17

A quand la mise en examen de la secte des juges pourris a la botte l'ex royauté chapeautée par la franc maçonnerie.?????????????.Là tu pourras te sentir UTILE.!!!!!!!!!

claire corlouer a dit le vendredi 10 février 2012 à 19:34 : #18

J'aimerais que la planification écologique soit plus détaillée. C'est un programme en soi, urgent à mettre en place, même si bien sûr c'est en interaction avec l'économie et le social.
Comme le dit Jean Redon, ne pas oublier ceux qui ne sont pas ouvriers, les agriculteurs par exemple ou les petits auto-entrepreneurs précaires (à défaut d'être salariés). Et puis nous ne sommes pas tous des travailleurs ou des retraités. Chômeurs, RSA, invalides, malades longue durée, étudiants précaires etc.
Je n'ai pas compris non plus la réaction de JLM à l'annonce de la vente des rafales Dassault à l'Inde. Non, c'est pas bien ! Pas écologique mais surtout pas éthique ! et puis ces avions ne seront-ils pas fabriqués en partie en Inde ?

jp.lapique a dit le vendredi 10 février 2012 à 20:09 : #19

Il semble que les enseignants (j'en ai dans ma famille) ne saisissent pas bien le projet de JLM pour l'enseignement. Effectifs, formation, salaires, quel est le programme?

l'IDE a dit le vendredi 10 février 2012 à 20:29 : #20

dans les hôpitaux: il est nécessaire de contrôler l'activité médicale. Certains se remplissent les poches de façon malhonnête (ex: des RTT pris mais mis également sur CET... et donc payés par notre pauvre sécurité sociale) HONTE à eux

ARG a dit le vendredi 10 février 2012 à 20:59 : #21

Monsieur Mélanchon est à n'en pas douter le seul , avec le programme du front de gauche à pouvoir et vouloir vraiment changer ce système libéral nuisible à l'humain , j'étais à Montpelier , j'y ai vêcu un grand moment d'éspoir , de chaleur , j'éspère que nous ferons un très bon score à 2 chiffres , et pourquoi pas être au second tour !!

catherine calvados 00.03 a dit le samedi 11 février 2012 à 00:07 : #22

j'aimerai bien entendre parler du trou de la sécu....et surtout faire une mise au point : dire qu'il n'y a pas de trou : dire qu'il faudrait seulement que les patrons et l'état règlent leurs retard de cotisations..........

Noël a dit le samedi 11 février 2012 à 08:39 : #23

Le Président dit que le futur élu doit respecter la parole du sortant.Tous les présidents elus ont respecté cette règle sauf SARKO:
Destruction du CNR accepté par De GAULLE.
Mise en cause du code du travail, des 35 heures et de la retraite ç 60 ans alors qu'il avait dit que la retraite resterais à 60 ans Menteur

Mélenchon président a dit le samedi 11 février 2012 à 09:13 : #24

Moi pour m part je souhaiterai une réflexion sur l'armée, oui l'armée de circonscription, les emplois jeunes, et vive le front de gauche

Michel a dit le samedi 11 février 2012 à 09:41 : #25

Enfin un projet d'espérance à Gauche ! JLM le seul candidat du Peuple ! MERCI et Courage, Ensemble RESISTONS ! L'Humain d'abord j'y adhère sans réserve.

BELIN Jean a dit le samedi 11 février 2012 à 09:57 : #26

Je pense qu'il serait bien que le front de gauche sorte un trac spécifique en direction des retraités; Les retraités, nous le savons votent traditionnellement à droite. Ils votent massivement. Il n'y a aucune raison que cela dure dès l'instant ou nous plaçons le débat aussi en leur direction. D'autant plus que nous avons des arguments et des propositions pour les gagner au vote Front de Gauche. Il serait bien aussi, que Jean Luc Mélenchon lors d'un d'un meeting aborde le sujet.

Le Roy a dit le samedi 11 février 2012 à 10:23 : #27

D'accord avec certains qui pensent que focaliser sur le monde ouvrier peut-être dangereux et faire passer le FdG pour un rabatteur de voix du PS : ingénieurs et cadres, malmenés de la même façon par l'entreprise de profit, se retrouvent derrière ce programme !

espérante a dit le samedi 11 février 2012 à 10:41 : #28

Oui, il faut impérativement revenir sur le traité de Lisbonne, imposé malgré le vote du peuple! Sinon, nous risquons de dériver et voir notre gouvernement être spolié comme en Grece actuellement! Je crois que M. Mélanchon est un VRAI homme de gauche, lui.

danielle quaran a dit le samedi 11 février 2012 à 10:42 : #29

c'est très clair et cela fait r^ver je vais le photocopier et l'afficher dans les 110 halls de ma résidence

Michel Bastide a dit le samedi 11 février 2012 à 12:04 : #30

en complément à la proposition de Fabrice, je souhaite un service civique d'environ 3 à 6 mois s'inspirant de la conscription et intervenant dans le secteur caritatif (ex: restos du coeur, ss logis, etc...) pour instaurer la mixité et le partage chez les jeunes d'origine sociale différentes.
D'autre part, j'aimerais que soit mis en place un vrai service public de la banque et du crédit dédié au soutien de l'économie réelle et plus particulièrement à la création d'activités nouvelles.
Et en 3ème point, je suggère la réorientation de l'enseignement agricole vers un programme d'agronomie réellement respectueux des sols, des animaux et plus généralement de la nature dans son ensemble.

Jean a dit le samedi 11 février 2012 à 14:00 : #31

pour#17 - Delta. Vite dit. Tu as raison, mon tort c'est d'avoir oublié
que j'étais sur notre espace UTILE. Ceci dit, t'en fais pas, je suis
plutôt du genre "plus rouge que moi tu meurt" peut être un peu trop, mais je m'en occupe. à + pour sourire cette fois...j'en détiens une
bonne, ça parle de "Porcinet"...

Jean a dit le samedi 11 février 2012 à 14:26 : #32

Au sujet de la dernère vidéo (Montpellier): Absolument excellent de
laisser la fin avec l'Internationale, la Marseillaise, très génial les
paroles en gros, puis Alain Bachum,Jean Ferrat,bravo l'équipe, continuez
çà porte, un rendu énorme. Chapeau; Mais aussi la scène avec ce fond :
parfait. La petite "animatrice" quelle énergie et charmante (je pourrais être son père) Bien, bien, très bien !

Jean ... (suite) a dit le samedi 11 février 2012 à 15:25 : #33

j'ai oublié (#32) un seul petit bémol : peut-être pas assez d'encadrants
importants sur les sièges en arrière du podium ?

Alain dit Laribèche a dit le samedi 11 février 2012 à 16:15 : #34

Tout a fait d'accord avec le programme du front de gauche concernant la sécurité sociale: nous rétablirons le remboursement intégral à 100% des dépenses de santé couvertes par la sécurité sociale en y incluant les lunettes et les soins dentaires, la suppression des franchises et concernant la suppression des forfaits je pense qu'il s'agit des dépassements d'honoraires.Les mutuelles seront orientées principalement principalament sur les questions de prévention.Il faut savoir que 29% de la population ne se soigne pas faute de moyen, que certains abaissent le niveau de leur mutuelle ou n'ont plus de mutuelle et parmi elle de plus en plus de retraités. Donc pas de retraites inférieures au smic soit 1700€. A nous tous avec le candidat Mélenchon de convaincre et aller chercher les voix des travailleurs et des retraités, des chomeurs.

claudine a dit le samedi 11 février 2012 à 16:19 : #35

urgent, défendre la formation professionnelle et la laisser publique,actuellement on a envoyé les psy à pole emploi et les stages démarrent avec des places vides, ensuite on dira que c'est mal géré et on fermera un organisme français magnifique et ce sera fait par des organismes privés au détriment des chomeurs

jacline24 a dit le samedi 11 février 2012 à 18:35 : #36

je suis retraitée,72 ans, je participe aux collectifs de ma région. Je n'ai aucune étiquette mais je suis à fond pour JLM et fais tout pour faire comprendre à d'autres retraités(et crois en avoir convaincus certains)mais c'est à vous les jeunes de les convaincre et de leur tendre la main,qu'ils voient bien que vous défendez la bonne cause!

Annie a dit le dimanche 12 février 2012 à 01:03 : #37

De montpellier: enfin au meeting ici jlm a parlé du MES, le maxi d'un instrument de guerre sociale contre les peuples d'europe, j'attendais cela depuis qqs mois car dans le cqfd de déc. 2011 cela était très bien expliqué. Maintenant je crois tres URGENT que soit développer un bon argumentaire claire et précis pour mobiliser dès maintenant les citoyen-ne-s avant les élections, contre les futurs votes du 20/02 et de mars. J'espère que collectivement pour pourrez le faire et nous donner les moyens d'y accéder. Pour que la campagne continue avec des arguments de plus en plus forts.

Alex-Chine a dit le dimanche 12 février 2012 à 05:28 : #38

Soyons solidaires et déterminés pour réaliser ce programme.

Jean a dit le dimanche 12 février 2012 à 15:21 : #39

Mon idée : toujours plus faire jaillir cette IGNOMINIE de la droite qui
va jusqu'à tapper les poches des malchanceux malades, une lâchetée
infecte, des mesures de factieux à dégager au plus tôt. Que mérite-t-il
celui qui s'autorise à TIRER SUR L'AMBULANCE de cette manière, si ce n'est le "dégagement définitif" de tout ce qui concerne le peuple.

Jojo a dit le dimanche 12 février 2012 à 21:45 : #40

comment argumenter avec un artisan interessé par le FDG sur l'augmentation du SMIC à 1700€ qui sera difficile pour son entreprise

Geneviève a dit le dimanche 12 février 2012 à 22:34 : #41

Sur le SMIG à 1700 €, il faut à mon avis ne pas omettre les mesures financières destinées aux PME (facilités d'emprunt etc) qui ont été détaillées dans un numéro de A gauche. La seule relance de la consommation n'est pas suffisamment crédible dans l'immédiat car elle demandera du temps avant que les carnets de commande se remplissent, et il faut que pendant ce temps les patrons de PME puissent payer les salaires. Le cercle vertueux ne pourra pas se faire en un jour !

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 12:16 : #42

Tout à fait d'accord avec GENEVIÈVE#41: la question est souvent posée et il est important de pouvoir annoncer comme une certitude que des mesures fiscales ou financières seront prises pour les PME;et il serait important de pouvoir exemplifier.

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 12:24 : #43

Sur la retraite à 6O ans rien n'est clair sur la durée des cotisations pour pouvoir bénéficier du taux plein.37;5 - 4O -?????
La question est souvent posée ; Il serait hautement souhaitable qu'un argumentaire exemplifié avec plusieurs cas de figures réels soit mis à disposition des militants ,le document avec le texte de loi n'étant pas suffisant à ce sujet.

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 15:05 : #44

REFERENDUM
(avant et après les déclarations de Sarkozy et Hollande)
1- les élections présidentielles ne sont pas seulement un référendum contre la personne sarkozienne comme le voudrait le candidat Hollande mais contre un agent lige de l'ultralibéralisme ,ce que ne dit pas le candidat Hollande ;

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 15:12 : #45

REFERENDUM suite de#44
2-le sens des élections présidentielles n'est pas dans un référendum pour le choix entre 2 égocentrismes personnalisés;
3-le sens des élections présidentielles (puis législatives) c'est le RÉFÉRENDUM contre L'ULTRALIBÉRALISME lui-même,génétiquement immoral et inhumain;

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 15:20 : #46

REFERENDUM suite de #45
4- la valeur des élections présidentielles est celle d'un REFERENDUM contre les traités de Lisbonne (illégitime) de Merk-Kozy et Merk-Holland annoncés;
5-la victoire aux élections c'est l'annonce d' nouveau référendum pour une France et une Europe humaine et solidaire ;

JPD a dit le lundi 13 février 2012 à 15:35 : #47

RÉFÉRENDUM suite de #46
Moscovici,l'un des pères du traité de constitution européenne de 2005 a déclaré dans l'émission de Ruquier, qu'aujourd'hui connaissant la crise il aurait voté NON (lui qui dit avoir voté positivement à tous les traités européens) !!!
Cependant il refuse qu'un nouveau référendum sur le traité de Lisbonne puisse avoir lieu, relayant en cela l'annonce de Hollande d'une simple négociation avec A Merkel sans remettre en cause la concurrence libre et non faussée de la marque ultralibérale du traité.

Ce doit être maintenant l'argumentation à populariser auprès de nos concitoyens!

Alain dit Laribèche a dit le lundi 13 février 2012 à 16:09 : #48

J'ai vu Moscovici chez Ruquier, ces personnes qui ont trahi le vote du peuple contre le traité constitutionnel de 2005, en ratifiant ce traité aux assemblées avec la droite. Trouvent normal de nous faire rembourser la dette en prenant un peu aux riches. Je dis non nous n'avons pas à rembouser la dette qui est le résultats du choix de la politique libérale de sarkosy à la botte ds riches des banques et du MEDEF. Nous exigeons une autre répartition des richesses.

Emilie a dit le mardi 14 février 2012 à 02:19 : #49

Je rejoint moi aussi les idées et valeurs de se programme. Cependant il serait bon de développer peu être un peu plus les questions d'éducation.

viviane a dit le mardi 14 février 2012 à 06:08 : #50

moi je suis tout a fait d'accord avec Mr Mélanchon,le parti socialiste est pareil que la droite,pour preuve,j'habite a Limoges(PS)et nous sommes expulsés des HLM pour avoir dit ce que l'on pensé,nous sommes dans une dictature

Michel C a dit le mercredi 15 février 2012 à 14:15 : #51

J'aimerai savoir comment seront désignés les membres de l'Assemblée Constituante. Par tirage au sort, comme le propose Étienne Chouard, et qui semble être le plus démocratique?

Carl a dit le mercredi 15 février 2012 à 15:58 : #52

Si chaquun d,entre nous amène cinq personnes nouvelle àvoter pour le programme du front de gauche alors celui- ci sera présent au second tour et le monde en deviendra meilleurs

Dan a dit le mercredi 15 février 2012 à 18:27 : #53

D'accord avec Carl: voter pour le programme du FDG est une évidence pour ceux qui le connaissent (sauf les nantis, mais sont moins nombreux que les autres!) DONC : diffuser, discuter reste LA priorité ...Ne pas se laisser bouffer par les formatages de cerveau du genre Ouest France d'aujourd'hui qui dit "Mélenchon vise les 10%"... Et si on avait beaucoup plus??? Au rythme des participations aux meetings, moi, j'y crois!

stephane a dit le jeudi 16 février 2012 à 15:53 : #54

Jai toujours cru au deuxieme tour du fdg......
vive l'europe sociale !

Bernadette a dit le mardi 21 février 2012 à 10:34 : #55

J'enrage à chaque fois qu'il m'est dit, lorsque je distribue des tracts:"oui, bravo à VOUS, continuez.."..mais "je voterai utile" dès le 1er tour.J'ai beau répondre que l'on n'a rien à perdre de changer de système (où est le risque dont ils parlent?), reste une peur irrationnelle bien conditionnée et entretenue par les médias. A quand le passage du film "les nouveaux chiens de garde" à la TV, pour expliquer cette connivence cynique entre pouvoir, finance, et médias? Quand cette masse apeurée comprendra t-elle qu'elle n'a rien à craindre d'un système à contre courant?..que ça peut être un modèle pour nos voisins européens tout aussi désireux d'en changer, mais tout aussi frileux?

Trenien a dit le mercredi 22 février 2012 à 20:28 : #56

Une petite erreur dans l'argumentaire au sujet des heures sup' dans la fonction publique : à part pour ceux qui sont en début de carrière, les heures supplémentaires sont payées moins cher que les heures normales (et la première hebdomadaire ne peut pas être refusée).

Participer




Quelle est la première lettre du mot crzort ? : 

Identi.ca Twitter Digg Stumble Delicious Technorati Facebook
Stockage thématique des argumentaires de la campagne

Nous reprenons ici les argumentaires hebdomadaire issus du site "Place au peuple", le site officiel de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.
Pour aller directement les voir sur placeaupeuple2012 , c'est ici !

Mais nous reprenons aussi de bons argumentaires qu'on peut trouver ailleurs sur le net.
N'hésitez pas à nous en faire suivre ou signaler à l'adresse suivante : largumentoire@yahoo.fr


Mots clés